PsyConFor - Marine THIEULIN - Sens et vie au travail

PsyConFor est un site dédié à la Psychologie du Travail et au développement de ses ressources.

Il s’inscrit dans une démarche dynamique où il s’agit d’accompagner les personnes et les organisations à redonner sens et vitalité au travail.

Accompagnement / Soutien

A partir de votre demande, ma démarche est de vous accompagner au cours de votre vie personnelle ou professionnelle sous deux formes :

Forme individuelle : Entretiens – Ecoute sociale ou psychologique – Supervision – Relation d’aide

Forme collective : Supervision d’équipe – Groupes d’analyse des pratiques professionnelles – Groupes d’échanges des pratiques professionnelles.

Analyse / Conseil / Appui

Au sein de vos établissements ou de vos entreprises, des interventions diverses peuvent être réalisées dans des contextes professionnels et sociaux en profonde mutation. Les organisations du travail ont plus que jamais besoin d’être guidées et soutenues afin de rester en vigilance tant sur les plans productif qu’humain.

Mes propositions : Aide au recrutement – Orientation – Travail de projet –  Démarches de bilans : de compétences, de carrière, orientation jeunes, seniors – Audit et évaluation – Développement organisationnel – Facilitation des changements à opérer – Prévention des RPS – Santé psychologique au travail

Formations / Ateliers

La formation professionnelle est le processus d’apprentissage qui permet à une personne d’acquérir le savoir et les savoir-faire (compétences et expérience) nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité professionnelle (DIRECCTE). Il s’agit de développer de nouvelles ressources devant être utilisables au plus près des besoins et des perspectives d’évolution des professionnels et des entreprises.

A partir de votre cahier des charges, nous co-ajustons les contenus les plus appropriés à votre demande et selon vos attentes.

PsyConFor - Sens et vie au travail

Quelques fondements soutiennent les démarches proposées :

– L’approche du travail se conçoit par l’observation, comme voie directe de connaissance et de compréhension. Cela signifie que l’analyse du travail se veut « concrète », sur le terrain auprès de ceux qui l’exercent.

– Pour travailler l’homme et la femme ont recours à des formes d’intelligence multiples, allant au-delà d’une intelligence liée au QI, notamment en interpellant une forme d’intelligence « pratique » en situation, riche de créativité et d’innovation. Permettre aux personnes de parler de leur travail, c’est comprendre comment chacun enrichit les tâches qui lui sont confiées.

– L’activité d’un homme et d’une femme au travail n’est pas seulement ce qui se voit, c’est aussi ce qui ne se voit pas, cette part de l’activité discrète qui se conçoit dans la pensée du travailleur. Entre une tâche prescrite et une tâche réalisée, nous découvrons un espace de possibles qui parfois ne voient jamais le jour. L’individu se sent ainsi réduit à ce qu’il montre de lui, courant le risque d’un désinvestissement progressif de son rôle d’acteur au travail.

Le travail est un lieu de rencontre double pour l’individu, où rivalisent la construction de soi et le rapport à la contrainte inhérente aux efforts à produire. Au cœur de cet espace, il peut être question de développement et de dépassement de soi.

Enrichissement de la pensée

Pensées :

Si l’on interroge bien les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose. PLATON

Tout être est une île, au sens le plus réel du mot, et il ne peut construire un pont pour communiquer avec d’autres îles que s’il est prêt à être lui-même et s’il lui est permis de l’être. Carl ROGERS

Il n’y a pas de fin à l’éducation. Ce n’est pas en lisant un livre, en réussissant un examen que nous terminons notre éducation. Toute notre vie, à partir du moment où vous êtes né jusqu’à l’instant de la mort, est un processus d’apprentissage. Jiddu KRISHNAMURTI

Un soir, un vieillard s’adresse à son petit-fils : »Mon enfant, il y a une lutte entre deux loups à l’intérieur de chacun de nous. L’un est mauvais et l’autre est bon. » L’enfant réfléchit, puis demande: « Quel loup va gagner? » « Celui que tu nourris », répond le vieil homme. In L’âme du monde de Frédéric LENOIR

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2019 Psyconfor - Marine THIEULIN

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?